Ouvrir la recherche
Actualité

Observatoire citoyen de la toxicomanie

Mise à jour le 17/06/2021
La présence historique de consommateurs de drogue aux abords de la Place de la Bataille de Stalingrad génère de nombreux troubles à l’ordre public, récemment aggravés par une recrudescence du crack dans le nord-est parisien. Face à ce phénomène, un Plan de mobilisation coordonnée sur la problématique du crack à Paris couvrant la période 2019-2021 a été adopté en mai 2019, réunissant administration centrale, déconcentrée et locale. Il énonce 33 actions concrètes à mettre en œuvre afin de répondre aux enjeux de santé publique, de sécurité, d’aménagement et d’action sociale.
Créé à l’initiative de François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement, l’Observatoire citoyen de la toxicomanie s’inscrit dans cette dynamique partenariale et coordonnée de réflexion sur le Plan de mobilisation, centrée sur « l’expertise citoyenne » des habitants des quartiers concernés, pour évaluer et orienter les actions engagées ou à engager.

Un premier état des lieux de la situation

Si des scènes de drogue existent depuis longtemps dans le Nord-Est parisien, elles ont pris ces dernières années encore plus d’ampleur sous l’effet conjugué de la circulation accrue des drogues et des reports engendrés par le démantèlement de la « Colline du crack » de la porte de la Chapelle et, plus récemment, après l’évacuation du tunnel SNCF de la Gare Rosa Parks. La visibilité du phénomène s’est récemment amplifiée sous l’effet des mesures de restrictions de circulation liées à la crise sanitaire (confinement, couvre-feu).
Plusieurs quartiers sont concernés : Place de la Bataille de Stalingrad, jardins d’Éole et ses abords, sur Flandre ou Jaurès, ou bien encore à Rosa Parks.
À Paris, la lutte contre les trafics et les troubles à l’ordre public relèvent de la compétence exclusive des services de Police, avec lesquels les services de la Ville de Paris travaillent en lien étroit, dans un esprit partenarial.
C’est ainsi que la Ville de Paris a pris l’initiative d’un Plan d’action et de mobilisation contre le crack, signé en mai 2019 avec la Préfecture de Région Île-de-France, la Préfecture de Police, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives et l’Agence Régionale de Santé.
À nouveau en juillet dernier, dès la première réunion du nouveau conseil municipal élu en juin, les Elu.es du 19e ont voté un voeu pour proposer de nouvelles pistes d’actions, repris et voté lors du Conseil de Paris le 24 juillet 2020.

L'Observatoire citoyen, objectif, composition, fonctionnement

En même temps que le renforcement nécessaire de la présence opérationnelle et dissuasive de la Police nationale, de la lutte contre les trafics et de l’accompagnement sanitaire et social des usagers de drogue en errance dans nos quartiers, l’Observatoire a pour ambition de favoriser la prise de parole des habitants et reconnaître leur « expertise citoyenne » pour évaluer et orienter les actions engagées.
C’est pourquoi cette instance réunit localement riverains tirés au sort et engagés sur la question de l’usage de drogues dans l’arrondissement, commerçants et Elu.es associé.es.
Cet Observatoire est par ailleurs animé par un animateur-expert en la personne de Jean-Pierre Couteron, psychologue-clinicien, spécialiste du traitement des addictions.
Composition de l’Observatoire citoyen, 3 collèges :
  • un panel citoyen de 24 habitant.e.s tiré.e.s au sort sur les listes électorales des 13 bureaux de vote situés dans les quartiers les plus concernés ;
  • un collège d’habitants engagé.e.s dans des collectifs de riverains ou des associations de commerçants du territoire ;
  • un collège associé de 12 élu.e.s du Conseil d’arrondissement du 19e, représentants l’ensemble des sensibilités politiques du Conseil.
Cet Observatoire a notamment pour missions :
  • de participer au bilan et à l’évaluation du Plan crack avec ses signataires et partenaires ;
  • orienter et infléchir les actions publiques ;
  • auditionner des professionnels et des experts pour partager les problématiques et les enjeux et élaborer des propositions nouvelles, sans a priori.
Veuillez trouver les documents d’information relatifs aux réunions de l'Observatoire citoyen de la toxicomanie :
  • Discours d’ouverture du Maire
  • Présentation PPT de l'Observatoire et de ses objectifs
  • Relevés d'échanges des réunions

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations